Actualités

Quelle est la différence entre mécénat et bénévolat de compétences?

11 mai 2022

La principale différence entre le mécénat de compétences et le bénévolat de compétences se fait au niveau de l'acteur qui est à l'initiative de l'engagement.

difference entre mécénat et bénévolat
Alors que le mécénat de compétences est un engagement de l'entreprise qui met à disposition ses employés sur leur temps de travail pour réaliser des missions d'intérêt général, le bénévolat de compétences est un engagement citoyen sur son temps personnel pour mettre son savoir-faire au service d'une association.

Autre grande différence, contrairement au mécénat, le bénévolat de compétences n’est régi par aucune législation particulière.

Mais concrètement, qu’en est-il pour les femmes et les hommes qui font le choix de l’un ou de l’autre ?

Que signifie être bénévole ?

Il n’existe pas de définition légale, il est utilisé comme définition selon le Conseil économique, social et environnemental « est bénévole toute personne qui s’engage librement pour mener une action non salariée en direction d’autrui, en dehors de son temps professionnel et familial ».
Le bénévole ne reçoit pas de rémunération et il n’a aucun lien de subordination au niveau juridique. Il peut à tout moment décider d’arrêter son bénévolat, changer son rythme de bénévolat. Le choix du rythme du bénévolat est libre, il peut être ponctuel ou très régulier.

Lorsqu’il s’agit de bénévolat lié aux compétences « support » : comptabilité, secrétariat, informatique, communication etc… ou du bénévolat qualifié de « terrain » : organiser et/ou animer des stands ou ateliers, accompagner des sorties, participer à des collectes etc… alors dans ce cas nous parlons de bénévolat de compétences.

Qu’est-ce qu’un collaborateur engagé sur son temps de travail ?

Quel que soit son expérience dans l’entreprise ou encore son poste, un salarié dont l’entreprise met en place un programme d’engagement pour ses collaborateurs, peut faire le choix de s’investir s’il le souhaite. Même avec un programme est ouvert à tous, il est préférable d’avoir l’accord du manager.

Avec le mécénat de compétences, le salarié va, sur son temps de travail, pouvoir mobiliser ses compétences ou sa force de travail au profit de l’intérêt général. Le mécénat de compétences est encadré par l'article L. 8241-2 du Code du travail relatif au prêt de main d'œuvre à but non lucratif. L’employeur ou la structure d’intermédiation doit fournir le détail des tâches à effectuer, les horaires et les conditions de travail doivent être connus en avance par les différentes parties.

Le rythme d’une mission est défini avec l’entreprise (fréquence, durée…). Les missions peuvent aller de quelques jours à plusieurs années. Le temps consacré au mécénat est pris strictement sur le temps de travail. A la fin la mission, le salarié retrouve son poste, ou un poste équivalent.
Les heures travaillées en mécénat de compétences n’ont aucun impact sur le salaire, ni sur la future retraite. Lors d’une mission, le salarié est toujours payé par son employeur et continue de bénéficier des avantages convenus avec l’entreprise comme le 13e mois, les congés payés …

Des vertus communes

Le bénévolat de compétences et le mécénat de compétences permettent au bénévole et/ou au salarié de :
-valoriser son expérience professionnelle
-mettre à disposition ses compétences de l ‘intérêt général
-développer son agilité et ses acquis
-découvrir le milieu associatif

A noter que le mécénat de compétences aura également un impact pour l’entreprise qui en est l’initiatrice en :
-renforçant l’image et les valeurs de l’entreprise
-développant la fierté d’appartenance à l’entreprise
-en avivant la cohésion d’équipe et le bien être en entreprise
-en recrutant et gérant les carrières

Vers quoi s’orienter ?

Le choix déprendra des attentes du citoyen/salarié et de ce qui lui est accessible. En effet toutes les entreprises ne proposent pas à leurs collaborateurs de faire du mécénat de compétences.
Selon un rapport de l’ESSEC* 55% des entreprises interrogées ont choisi le mécénat de compétences, ce qui explique que 70 % des missions sont inférieures à 5 jours (et plus de 50% à 2 jours). Les autres solutions, « hors temps de travail », sont choisies par 22% des entreprises ; les 23% restant mixent mécénat et bénévolat souvent en fonction de la durée des missions : plus les missions sont longues, plus les entreprises ont recours au bénévolat.

Le mécénat et bénévolat de compétences sont des outils complémentaires qui créent un lien entre les associations et les citoyen/salariés du territoire pour soutenir l’intérêt général. Que l’engagement émane d’une démarche personnelle ou de son entreprise, l’objectif reste le même et permet aux acteurs sociaux locaux d’aller plus loin dans leur projet.

*L’engagement des collaborateurs, quels facteurs de participation durable ? Rapport d’Etudes Chaire Philanthropie ESSEC avec ADMICAL, IMS, Le RAMEAU. Octobre 2014

Mécénat
Bénévolat
Engagement