Actualités

Bénévolat et mécénat de compétences : la complémentarité fait la force !

16 décembre 2021

En 2021 trois structures de la métropole lilloise, dont L'Engagement Simone, ont uni leurs forces pour aider des porteurs de projets du secteur de l’innovation sociale dans la maturation de leurs business plans. Un beau challenge, relevé en binômes par une quinzaine de bénévoles aux profils et expertises variés.

Coaching de porteurs de projet à impact grâce au mécénat de compétences

Allier l’utile au social

Développer des fermes urbaines dans des quartiers prioritaires, proposer aux parents d’enfants diabétiques des solutions adaptées de baby-sitting ou encore créer un cuir végétal à partir de champignons : autant de projets prometteurs et solidaires portés par des entrepreneurs des Hauts-de-France, accompagnés par l’incubateur d’Initiatives et Cité.

« Lors de sa création, Initiatives et Cité était un cluster de petites entreprises complémentaires et spécialisées dans l’accompagnement de projets complexes au service du développement durable des territoires», témoigne Zoé Brévière, Coordinatrice générale de Initiatives et Cité et à l’origine de l’événement.

Baptisé Evident et co-financé par des fonds publics et privés, cet incubateur organise des sessions de formation et accompagne, de façon individuelle, 12 à 15 porteurs de projets par an. C’est dans ce cadre que Zoé Brévière a eu l’idée de mobiliser son réseau ESS pour apporter un coup de pouce supplémentaire à ces entrepreneurs : « Je trouvais important de les aider à élargir leur écosystème et leur vision des choses. Quand on se lance dans le développement d’un projet, ce n’est pas évident d’aller au-delà de son réseau « naturel » et de se confronter à des regards extérieurs par exemple plus financiers ou RH ou d’élargir son réseau. Mais en même temps c’est vraiment important pour avancer et se lancer. »

Des institutions solidaires et complémentaires

Passerelles et Compétences, association spécialisée dans le bénévolat de compétences et L’Engagement Simone, entreprise de l’ESS spécialisée dans le mécénat de compétences, ont tout de suite répondu présentes et mobilisé leurs réseaux d’experts volontaires et bénévoles.
« Ce type d’initiative est un peu en décalage avec notre activité principale, mais c’est tout-à-fait dans notre univers et ça répond à la dynamique de réseau et d’entraide qui est la nôtre», explique Anne-Elodie Le Gallès, responsable de l’Engagement Simone. «Avec passerelles et compétences, on est complémentaires dans nos discours et actions et on a déjà mené des actions de sensibilisation ensemble, donc pour nous c’était naturel de répondre ensemble à cette sollicitation ».

Complémentaires, les deux structures le sont effectivement : bénévolat et mécénat de compétences sont en effet des modes d’action qui visent tous deux à favoriser l’engagement de travailleurs et d’entreprises dans des actions de solidarité. Mais tandis que le bénévolat de compétences, porté par Passerelles et Compétences, s’adresse à des professionnels souhaitant mobiliser leurs compétences en dehors de leur temps de travail, le mécénat de compétences, spécialité de L’Engagement Simone, permet à des entreprises de s’impliquer dans des projets associatifs, en dégageant du temps de travail de leurs salariés volontaires, mais sans forcément de lien missions et compétences professionnelles.

Une mission courte mais efficace

La mission proposée était cette fois la suivante : analyser, en binôme, un ou deux projets d’entreprises puis discuter avec les porteurs pour les challenger et les conseiller. « Quand on est contacté, on se demande toujours quelle sera notre valeur ajoutée, témoigne Séverine Lerouge, d’autant que l’ESS n’est pas mon domaine de compétences, mais finalement, on a toujours des choses à apporter de par son vécu, sa vie professionnelle. »

Dans son cas, le binôme qu’elle formait avec un contrôleur financier a permis de balayer des aspects techniques des dossiers, notamment financiers, mais aussi de travailler sur la confiance en soi des entrepreneuses : « La première, très jeune, avait besoin de se faire accompagner pour s’affirmer auprès de ses fournisseurs et prestataires et nous l’avons encouragée dans ce sens. Quant à la seconde, dont le projet était mature et prêt à démarrer, nous l’avons poussé à se lancer, à oser passer à l’expérimentation, seule façon de vérifier la soutenabilité du business plan. Et puis nous leur avons laissé nos coordonnées en cas de besoin par la suite. »

Même retour positif pour Fatma Aissi, bénévole de Passerelles & Compétences, experte indépendante en développement de compétences et création d’entreprises, pour qui cette mission se rapprochait de son cœur de métier : « on a eu l’impression que l’on a posé les bonnes questions. L’une des entrepreneuses va revenir vers moi car elle voudrait des informations plus chiffrées et l’autre vers ma binôme du fait de son réseau et de son expertise ESS. Donc c’était court, mais cela pourra se poursuivre de façon informelle ».

La satisfaction des bénéficiaires de la mission est confirmée par Zoé Brévière qui, n’ayant eu que des retours positifs, souhaite renouveler le dispositif l’an prochain.

Apporter sa pierre et faire des rencontres

Comme souvent dans les missions bien cadrées, les bénévoles eux-mêmes n’en n’ont retiré que des avantages : « aider les autres, surtout quand ils ont des projets, c’est hyper enrichissant pour soi-même et en plus, on se dit que si l’on a pu être une petite pierre, redonner confiance, on a déjà fait une partie du boulot », conclue Séverine Lerouge.
Même son de cloche pour Fatma Aissa, qui insiste aussi sur l’apport personnel des missions bénévoles : « Au-delà de ce qu’on a pu apporter aux porteurs de projets, ce qui était intéressant, c’était la rencontre avec ma binôme, avec qui nous étions vraiment complémentaires, analyse-t-elle. C’est toujours ce que j’adore dans les missions : rencontrer, autour d’un projet, des personnes que je n’aurais jamais eu l’occasion de connaître que ce soit des professionnels d’autres milieux dans cette mission ou même des personnes exclues ou des travailleurs sociaux dans d’autres missions. C’est toujours enrichissant et revigorant ! »

Partage
Rencontres
Engagement
Benevolat
Coopération
Mécénat